L’Univers

Première partie

Galaxies, bases temporelles, dimensions, âmes créatrices

30 janvier 2014


Me voilà avec une énorme quantité d’informations. Il est difficile de représenter de façon simple toutes ces relations compliquées. J’essaye. Chacun non plus n’éprouve pas le besoin de tout savoir de façon précise ; mais chacun trouvera ici quelques points intéressants.

J’ai beaucoup cherché, et j’ai trouvé des données concernant notre univers, d’autres univers, et sur l’origine de toute chose. Je n’affirme pas que tout soit comme je le décris, surtout en ce qui concerne l’origine. J’ai reçu des informations, mais si l’origine est protégée par un secret, il est évident que l’on m’a donné n’importe quoi pour que je sois content. Ce ne serait pas la première fois. Je vais simplement vous donner ce que j’ai pu apprendre.

Ce que je peux percevoir au départ de tout ce qui existe, c’est un groupe de sur-âmes. Je les appelle les âmes créatrices. Il y en a exactement 1 048 576 = 220. Pour ceux qui ne s’y connaissent pas bien, 220 font 2 x 2 x 2 x 2… et ceci 20 fois. Cela incite à penser que ces âmes se sont constituées par duplications. Mais qui sait ?

D’après mes questions, il n’existe pas d’autres âmes. Il n’y a eu que ces millions d’âmes créatrices. C’est-à-dire que je n’ai trouvé aucun autre créateur ailleurs qui aurait créé notre univers. Mais je ne sais pas si je peux percevoir aussi loin.

C’était apparemment l’intention (idée, volonté) des âmes créatrices de créer des formes d’existence par lesquelles des âmes puissent se développer librement, selon leur bon vouloir. Ces paresseuses ont créé 1018 éléments de conscience (en français : un trillion), destinés à faire le travail à leur place. Ce sont des éléments de conscience, pas des âmes.

Elles ont créé presque un milliard d’univers. Ce milliard est en fait aussi une puissance de deux, à savoir 229 + 228 + 227 = environ 965 millions. (Pourquoi ?)

Pas tout le monde n’a une idée claire de ce qu’est un « univers ». Un univers est en principe un certain nombre de soleils et de planètes. Il y en a énormément, mais ils se répartissent en galaxies. Notre univers contient, d’après mon questionnaire, 14 x 1012 (en français 14 billions) de galaxies. Mais il y a aussi environ un million d’univers qui n’ont qu’une seule galaxie.

Notre Voie Lactée est une galaxie. Encore une fois d’après mes questions, elle contient dix milliards de soleils. Un milliards d’entre eux ont aussi des planètes qui tournent autour d’eux. C’est ce que l’on appelle des systèmes solaires. Mais pour le nombre de planètes, je ne reçois que deux milliards. Ce pourrait être exact car j’ai entendu dire que les systèmes solaires à plusieurs planètes étaient plutôt rares.

 

Tout ce que l’on peut voir au télescope fait partie de notre univers. C’est le cas aussi bien sûr de ce qu’on ne voit pas parce que c’est trop loin. C’est tout ce qui existe dans notre base temporelle (pas ligne temporelle). Jusqu’aux confins de l’espace, tout ce qui existe pour nous, c’est notre univers.

Chaque univers a une autre base temporelle. C’est ce qui les isole les uns des autres. Il n’existe aucune possibilité de percevoir en aucune façon ne serait-ce que l’existence d’un autre univers. Les différentes bases temporelles, peu importe ce qu’elles peuvent être, constituent une séparation infranchissable. Et pourtant, la race C (et puis ensuite aussi la race D), de nature machinelle, a réussi à franchir cette barrière. Cela n’aurait jamais dû arriver. On pourrait dire qu’il y a eu un bug dans le design. Je n’ai reçu aucune information selon laquelle l’invasion aurait été autorisée dans un but particulier. Chaque univers est destiné à jouir de sa propre évolution libre et indépendante.

Notre univers, avec ses innombrables galaxies, a un centre. Dans ce centre se trouve un soleil central. Il est tellement grand et massif qu’il constitue un trou noir.

Chaque galaxie possède un soleil central (qui tous peuvent aussi être des trous noirs). D’après mes questions, notre soleil central ferait 40 fois la taille de notre système solaire. Lui non plus n’émet aucune lumière.

 

Si tout est clair, je continue maintenant avec les dimensions.

Il semble que les dimensions existent pour séparer différents domaines. Cela serait une nécessité technique pour permettre l’existence physique, ainsi que sa dotation en âme. Les univers ont 24 dimensions. Il y a un univers qui a 25 dimensions, mais nous, nous en avons 24. De celles-ci, les 14 supérieures nous sont quasiment incompréhensibles. Elles n’ont aucune signification ésotérique ou divine – elles sont là-haut, c’est tout. Elles ne sont même utilisées qu’en partie, peut-être en vue d’un élargissement ultérieur. En tout cas dans notre univers elles sont inutilisées.

 

Nous voici donc avec nos dix dimensions, dont je fais ici la liste :

Dimension  
10 Sur-âmes essence 1
9 SA et MS* du soleil central de cet univers
 
8 Sur-âmes essence 2
7 SA et MS* des soleils centraux des galaxies
 
6 Sur-âmes essence 3
5 Plan des Wowos2 – Sur-âmes et moi supérieurs des êtres et du Soleil
4 Dimension de l’énergie au-delà du temps et de l’espace
 
3 Ligne temp. 1 Ligne temp. 2 Ligne temp. 3 Ligne temp. 4
2        
1        

* Sur-âme (SA) et moi supérieur (MS).

 

Dans les dimensions 1, 2 et 3 existe le temps. Les dimensions 4 à 10 sont en dehors du temps et de l’espace. Et pourtant l’ensemble du système est séparé des univers des autres bases temporelles. Il faut donc bien faire la différence.

 

Le soleil central de l’univers possède un couple SA/MS dans la 9e dimension et un couple SA/MS dans la 7e. Ce second couple s’occupe des milliards de soleils centraux des galaxies, qui quant à eux ont leur premier couple dans la 7e dimension.

Notre soleil central, comme tous les autres, a deux couples SA/MS. Le second couple est dans la 5e dimension, ce qui permet une connexion vers notre soleil et vers nous-mêmes. Notre sur-âme et notre moi supérieur, comme ceux du Soleil, s’ébattent dans la 5e dimension.

[Milchstrasse = Voie Lactée, Sonne = Soleil, Wesen = Êtres, Zentralsonnen = soleils centraux, ÜS = Überseele = sur-âme = SA, HS = Höheres Selbst = moi supérieur = MS]

Pour bien comprendre : tous les êtres incarnés ont été une fois Wowos, ou anges. Ils n’avaient qu’une sur-âme et un moi supérieur. Quand ils s’incarnent au sein d’une âme groupe, ils reçoivent le nom de l’âme groupe, donc Lémuriens, Dauphins, Lions, etc. Quand ils s’incarnent en tant qu’individus séparés, alors je parle d’une âme d’origine wowo2. Quand ils ne s’incarnent pas, ils restent évidemment des Wowos ou des anges.

 

Toutes les dimensions sont divisées en plans. Pour les sept dimensions supérieures, on a à peu près ceci :

Dimension Description Nombre de plans
10 Sur-âme essence 1 3
9 SA/MS soleil univers 6
8 Sur-âme essence 2 3
7 SA/MS soleil Galaxie 6
6 SA essence 3 3
5 SA/MS Soleil et êtres 6
4 Dimension de l’énergie 6

 

Je parlerai dans la deuxième partie des plans de la 4e dimension, car c’est très important.

 

Vers partie 2