Journal 17

2014


18 mars 2014

Approvisionnement énergétique bouché

Cela ne concerne qu’un pourcent de tous les humains ayant des âmes opérationnelles. C’est-à-dire que tous les humains confondus, cela doit faire 0,5 %. Mais comme toujours, cela concerne les plus capables, ceux au plus fort potentiel.

Nous parlons ici de bouchons dans notre approvisionnement énergétique. Je vais l’expliquer à l’aide d’un graphe :

[Aorta = aorte, Herz = cœur, Lungen = poumons]

Je crois que de toutes les représentations de l’approvisionnement énergétique, celle-ci est la plus simple. Pour encore plus de clarté je n’ai pas dessiné les connexions de la surâme.

À titre d’exemple je n’ai indiqué pour le chakra du cœur que quelque canaux corporels et zones corporelles. On peut en déduire la façon dont les parties du corps sont approvisionnées en énergie. Donc le cœur tire son énergie du chakra du cœur, qui tire la sienne du chakra du cœur du soleil central par l’intermédiaire de la connexion 8 et du 3e super chakra.

J’ai déjà expliqué que la connexion 45 était celle qui était le plus souvent bouchée. Ensuite vient la 8. Quand elle est bouchée on est très rapidement épuisé. La poitrine est oppressée. Et comme le chakra du cœur approvisionne aussi l’hypothalamus, apparaissent aussi des émotions négatives. L’oppression dans la poitrine peut aussi provenir du fait que les canaux corporels vers les organes sont bouchés.

Chez Karin, tout était bouché. Les canaux corporels avaient chacun de deux à trois bouchons, et la connexion 8 en avait 15, quinze. Ces 15 n’étaient par contre pas actifs tous en même temps, et difficiles à trouver. Je m’en suis rendu compte quand Karin, au moment où j’ai retiré le 3e bouchon, s’est sentie soulagée pendant cinq secondes avant que tout retombe comme avant.

Quinze bouchons est tout à fait inhabituel. On peut en trouver de un à trois dans ces chemins d’approvisionnement quand on fait partie du fameux un pourcent. Dans ce cas tous les chemins d’approvisionnement sont bloqués de la façon suivante :

Ligne 1, inapprochable
Lignes 2, 3, 4 et 5, bouchons
Ligne 6, jamais touchée. Je ne sais pas pourquoi.
Lignes 7, 8, 9 et 10, toutes concernées.

Il peut y avoir en outre des agrégats dans toutes les connexions, ainsi que dans les super chakras, qui sont mal protégés. Mais les agrégats ne freinent jamais totalement l’énergie. Donc quand on constate que le chakra de la gorge ne reçoit que 30 % d’énergie, alors on a très probablement affaire à des agrégats.

La ligne de connexion 10 est tellement importante qu’elle a souvent des bouchons. J’en avais 3 et Karin encore 15.

J’ai laissé de côté la connexion 13. C’est la commande principale de la surâme par le chakra de la nuque, qui règle l’approvisionnement énergétique des lignes 6, 7, 8 et 9. Karin y avait trois bouchons, ainsi que le chat Miko. Mais autrement il est extrêmement rare que cette connexion soit bouchée.

La bonne nouvelle :

Jusqu’à présent les entités avaient besoin de plusieurs heures pour retirer un bouchon. J’arrivais à le faire en quelques minutes. Et là des êtres sont arrivés qui vont encore plus vite que moi. Lorsque l’on enlève ces bouchons par pourcentages, il arrive que dans les derniers pourcents on trouve par exemple 100 milliards de contrats. Parfois plus, parfois moins. Ceux-ci peuvent aussi apparaître plusieurs fois pendant ce processus. Je peux les dissoudre immédiatement, mais les entités ont du mal. Elles y arrivent, mais il leur faut dix minutes pour les 100 milliards.

En tout cas c’est vraiment bien qu’on puisse déléguer ce travail.

Les personnes qui maîtrisent le questionnement devraient commencer par vérifier l’approvisionnement des chakras et de l’âme, et ensuite toute la liste des zones corporelles, pour voir si elles reçoivent 100 % de l’énergie qui leur est destinée. Mais comme toujours, le manque d’énergie peut avoir plusieurs causes – de faux programmes sécurisés, par exemple.

 

19 mars 2014

Autres blocages

Une fois que l’on a éliminé suffisamment de malédictions et de contrats, il apparaît toujours des blocages qui jusque là étaient cachés. Hier soir il y a encore eu quelque chose de nouveau : dans toutes les zones corporelles (142 environ) il y a des agrégats, à savoir ou bien 10 milliards ou bien un billion. Au début j’ai libéré zone par zone. Quand j’ai compris le principe je n’ai plus dit que « retirer un billion, un billion, un billion… » jusqu’à ce que plus rien n’apparaisse. Et puis je faisais les 10 milliards.

Ce qu’il y a d’intéressant dans cette procédure, c’est que des tranches de travail que je faisais avant en cinq minutes me coûtent aujourd’hui 30 secondes. Et donc, les énergies circulent visiblement beaucoup mieux.

Ce matin j’ai trouvé un million de sécurisations dans chaque zone corporelle, donc 142 fois. Et derrière celles-ci de nouveau un milliard d’agrégats. Tout jeté dehors.

Le soir encore un million de sécurisations dans chaque zone, avec cette fois un million d’agrégats derrière. Après ce troisième nettoyage j’ai remarqué une amélioration de facteur 100 dans beaucoup d’activités de guérison qui, avant, me prenaient beaucoup de temps.

 

L’âme groupe indo-japonaise

J’ai évidemment beaucoup réfléchi à la question de savoir pourquoi ces gens ne sont pas autorisés à recevoir l’énergie de la Terre. La première indication que j’ai reçue a été : « Ils ont un autre système énergétique ».

Et puis j’ai découvert qu’ils n’ont pas de chakra racine. J’ai eu du mal à imaginer une chose pareille, mais cela expliquerait pourquoi on ne peut pas les relier au chakra racine du Soleil. Ils n’ont pas le récepteur. Ils n’ont pas non plus les deux sub-chakras pour le premier chakra. Vraiment très bizarre. Comment est-ce possible ?

Le fait qu’ils n’aient pas de chakra racine ne les différencie pas beaucoup par rapport à nous, en moyenne, puisque chez nous tout est bloqué. La plupart d’entre nous n’ont quasiment plus rien de leur chakra racine.

J’ai trouvé encore une autre différence. Ils n’ont pas de corps astral. Cela rend le tout encore un peu plus bizarre, mais je n’ai aucune idée des implications de cet état de fait.

Et c’est là qu’arrive le clou : ils n’ont pas de contenant pour l’âme. C’est-à-dire qu’il n’y a aucune âme dans le corps ! Mais comment cela peut-il être possible ?

Ils ont une âme. Elle est reliée, comme il se doit, par derrière au chakra du cœur. Mais elle n’est pas dans le corps. Elle est sur le plan six sous la forme d’une âme groupe.

 

3e Dimension – Ligne temporelle 1
8 Notre réalité  - Énergie des 2 premiers chakras
7 Plan de l’âme, âmes individuelles
6 Naissance protégée des âmes
Énergie des chakras 3, 4 et 5
5 Âmes groupe des des mini- et micro-êtres
4 Mini- et micro-êtres
3 Plan astral – Corps astral – Chakra frontal
2 Corps mental
1 Esprit – Chakra coronal

Cela signifie que c’est une âme groupe, pas encore un groupe d’âmes. Il manque l’étape de l’individualisation.

Et j’ai trouvé encore plus. Vous connaissez les Betas, qui habitaient des stations spatiales en forme de pyramides dans une autre base temporelle (un autre univers). Les Betas sont une âme groupe. Il y a 500 000 ans, la race C, dépourvue d’âme, a séparé une partie de cette âme groupe du reste. Cela concernait environ quatre milliards de ces êtres physiques à l’apparence d’enfants. Pour une raison quelconque, ils ont amené ces êtres dans notre univers, il y a 31 000 ans, et les ont installés sur la Terre. J’ignore dans quel but, mais celui-ci n’était certainement pas positif.

Les humains de l’âme groupe indo-japonaise viennent de l’univers des races C et D. Originellement c’était des Betas.

Ils n’ont pas de chakra racine parce qu’ils n’ont jamais eu un système solaire, une planète. Mais je ne trouve aucune manipulation derrière tout ça. D’une façon ou d’une autre cette âme groupe a voulu qu’il en soit ainsi. (Ou alors la cause est cachée.)

Il y a encore d’autres âmes groupes qui ont le même système d’approvisionnement énergétique. En font partie certains Africains, et des gens de Sumatra, de la Jamaïque et d’Haïti. Il y a quatre âmes groupes ayant la même structure énergétique : pas de chakra racine, pas de corps astral et pas de corps de l’âme.

Les gens de l’âme originelle dominicaine ont un chakra racine mais ni corps astral ni corps de l’âme. Tous ces groupes proviennent de l’univers des races C et D, et ont été amenés ici par la race C ou la race D. L’âme dominicaine est arrivée il y a 410 ans, l’haïtienne dix ans plus tard.

Bien sûr tout cela ne s’est fait que par pure amitié (humm…). Seulement le problème est qu’à partir de maintenant se dessinent des voies d’évolution complètement différentes. L’âme groupe lémurienne et ses amis prévoient de grands changements, pendant que ces dernières âmes groupes doivent poursuivre leur processus d’individualisation. C’est incompatible.

Il nous reste encore quelques problèmes domestiques ici. Il y a 500 000 ans que les Serpents et les Êtres de la Terre ont été créés. La majorité du temps ils ont été esclaves et n’ont pas encore eu le temps de se séparer en âmes individuelles. J’ai été effrayé aujourd’hui de constater que quelques-uns de mes bons amis n’avaient pas de corps de l’âme, parce que ce sont des âmes serpents. L’un d’eux provient des Êtres de la Terre et n’a pas encore de corps de l’âme.

Mais la situation en est arrivée à ce qu’ils sont maintenant capables d’en recevoir un. La partie de l’âme groupe qui les représente peut être séparée du reste et installée dans le corps de l’âme.